Au cœur du Belem, l’amour de l’homme pour la mer

Le Belem Ce dimanche 1er août 2009, au port de plaisance de Lorient, un bateau sort totalement du lot : le Trois-mâts Belem. «L’un des plus anciens grands voiliers naviguant au monde». Il a posé l’ancre au bord du Quai charles de Rohan, à l’occasion du Festival Interceltique de Lorient. Beaucoup de monde veut le visiter. Actuellement en mer, il revient mercredi 5 août. Il sera amarré cette fois au Port de Commerce.

Lydie Betyna RD Congo

Le Belem est imposant, avec son mât principal de 34 mètres de haut, ses 22 voiles de 1200 mètres carrés ainsi que ses 4500 mètres de cordage. Classé monument historique en 1984, le Belem est un symbole fort de cette relation privilégiée qui persiste entre la Bretagne et la mer. Depuis 2006, Jean-Alain Morzadec, un Breton de 41 ans, est à la tête de l’équipage.

Jean-Alain Morzadec côtoie la mer depuis son enfance. A la fin du collège, il s’inscrit à l’école de pêche. C’est à 20 ans qu’a lieu sa première rencontre avec le Belem. Mobilisé en 1989 pour le service militaire, il est prêté à ce navire de commerce. Il servira alors sur le Belem pendant 12 mois. Une expérience qui le marquera de façon définitive.

El capitano D’abord comme matelot, il suit des cours du soir pour passer officier. L’effort paie. En 1998, il est promu lieutenant. Il decroche ensuite son brevet de capitaine en 2002. L’année suivante, il est nommé commandant en second. Aujoud’hui, c’est lui le capitaine. Sous ses ordres : un équipage de 16 personnes.

Jean-Alain Morzadec a déjà une expérience de 14 saisons sur ce navire de 113 ans d’âge. «Construit et lancé à Nantes en 1896, le Trois-mâts Belem a traversé trois siècles d’histoire maritime : d’abord comme navire de commerce, puis comme yacht de plaisance britannique, avant de devenir navire-école d’abord italien puis français depuis 30 ans

De mars à octobre, le Belem va de port en ports, livrant ses secrets à des milliers de visiteurs. Ce «musée» sur l’eau reçoit aussi des stagiaires. Chaque année, il initie de nombreux débutants à la vie en mer.

De novembre en février, le Belem est en hivernage à Nantes. Le navire quitte alors la mer pour des entretiens et réparations. En attendant la prochaine saison.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Mer, vieux bateaux

Une réponse à “Au cœur du Belem, l’amour de l’homme pour la mer

  1. Pingback: Qu’offrir à un capitaine breton pour son anniversaire ? « 11 étudiants ESJ au FIL 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s